Du neuf après 42 ans - ARCK Architecture
16705
post-template-default,single,single-post,postid-16705,single-format-gallery,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Du neuf après 42 ans

4

SIGNAL DE BOUGY – Le restaurant du Parc Pré Vert a entamé sa mue. Un nouveau lieu à découvrir le 23 mars prochain.

Ouvert en 1971, le Parc Pré Vert du Signal de Bougy célébrait l’an passé ses 40 ans d’existence. Un âge de raison qui justifie les grands travaux que subit dès à présent le bâtiment qui accueille le restaurant et la boutique. Un investissement conséquent, de 8,5 millions de francs, assumé par la Fondation Pré Vert du Signal de Bougy. Toutes les installations techniques du bâtiment nécessitent une rénovation et une remise aux normes actuelles (toiture, isolation, électricité, chauffage, etc.) L’espace intérieur sera réaménagé, afin d’offrir de meilleures conditions pour les clients du restaurant. La boutique, par exemple, disparaîtra. Le stock, qui était sur le même étage que le restaurant, sera déplacé en sous-sol. “Nous avons repensé la disposition des lieux afin d’agrandir la surface pour les clients” , relève Marc Schaefer, président de la Fondation Pré Vert du Signal de Bougy et directeur de Migros Vaud, initiateur de ce projet de transformation et de rénovation du restaurant. L’offre du lieu sera enrichie, avec par exemple en plus de la restauration chaude, plusieurs buffets chauds et froids, des crêpes, des grillades, des pizzas et des bars à fruit. L’espace de jeux pour les enfants sera lui aussi déplacé. Le nouveau visage du restaurant est à découvrir le 23 mars 2013, une semaine avant Pâques.

Toujours vert mais déficitaire

“Cette remise à niveau des installations techniques du bâtiment et de l’aménagement intérieur de l’espace fait partie d’une première étape. Nous menons actuellement une réflexion globale sur le développement des activités du Parc Pré Vert” , explique le président de la Fondation. L’objectif est de dynamiser l’o”re du site, afin d’attirer le public, en toute saison. “On a beaucoup d’idées dans le pipeline , relève le directeur, mettre l’accent sur des activités didactiques, sur l’organisation de séminaires, de banquets, de fêtes d’anniversaire ou de mariage, ou encore développer des activités afin de dynamiser les liens entre les générations. Le tout s’inscrivant dans les valeurs de durabilité prônées par Migros.

Depuis sa création et jusqu’à ce jour, 140 millions ont été mis à disposition du site, y compris la construction.
Un investissement consenti par la Fédération des coopératives Migros à Zurich et toutes les sociétés coopératives de Romandie (Vaud, Genève, Neuchâtel-Fribourg, Valais). Marc Schaefer rappelle que le Parc Pré Vert du Signal de Bougy et ses 100 hectares génère un déficit de 1,5 million par année. Un déficit couvert par les quatre sociétés coopératives Migros de Romandie.

“En tant qu’enfant de la région morgienne, j’ai à coeur que ce lieu fabuleux soit valorisé. Et en tant que collaborateur de Migros, je suis fier de travailler pour une entreprise qui défend des valeurs et accepte de perdre de l’argent pour offrir à la population un endroit si exceptionnel , conclut le directeur de Migros Vaud.

PAR JOCELYNE LAURENT Article LA COTE 4.12.2012 – Transformation du restaurant du Signal-de-Bougy

No Comments

Post A Comment